Chemins de traverse (CDT) propose,

à travers la transdisciplinarité,

un regard inédit sur les enjeux contemporains du monde et de la société.

Fondé en 2008 à Genève, CDT collabore régulièrement avec des partenaires institutionnels ou culturels, comme la Haute école d’art et de design de Genève (HEAD), la RTS (Espace 2), la compagnie Think Tank Theatre ou plus ponctuellement le théâtre de Saint-Gervais et le Centre de la photographie de Genève.
 
Ainsi, depuis 2017, CDT coopère avec le producteur David Collin et la RTS à la création de performances enregistrées en public (L’urgence / Eromania (God Is A Dead Smoker)). Ces expériences mêlent des enjeux de cinéma, de radio, et de relation au direct. Ainsi pour Eromania (God Is A Dead Smoker), consacrée aux camgirls en Roumanie, la musique de Joell Nicolas alias Verveine se noue au montage des images du réalisateur Fabrice Aragno, la trame qu’ils tissent avec les prises de parole au plateau distend les limites entre documentaire, témoignages directs et fiction. Ces performances ont ensuite été diffusées en première partie de soirée sur Espace 2, ce fût l’occasion de mobiliser un public d’auditeurs ordinairement plus habitué à des formats radiophoniques traditionnels.
 
Dans le même temps, l’équipe de CDT était associée à la HEAD pour le projet Design viral : méthodologie pour un buzz citoyen, sous la direction de Jérôme Baratelli. Il s’agissait de « faire le buzz » pour comprendre et expérimenter les mécanismes viraux des réseaux sociaux. Ces deux années d’expériences ont permis de transformer les savoir-faire du designer par des approches inédites, parfois performatives, inhérentes à des logiques vernaculaires et/ou de flux continus.
 
Grâce à une approche transdisciplinaire, Chemins de traverse active ainsi les dynamiques propres à chaque discipline pour transformer dans un premier temps les savoir-faire des acteurs impliqués dans l’expérience. Ce glissement réinvente, à chaque fois, la relation au public.